Mariage d´enfants/précoce/forcé

Infos sur les droits des enfants

15 millions de jeunes filles sont chaque année mariées contre leur propre volonté. Ces filles sont privées de formation, victimes d’abus sexuels et exploitées.

Marier des jeunes filles contre leur volonté a pour conséquence des grossesses précoces dangereuses qui mettent aussi bien en danger la vie de la mère que celle de son enfant.

Dans les pays en voie de développement, un tiers des femmes sont mariées avant l’âge de 18 ans. Une fille sur neuf est mariée de force avant l’âge de 15 ans. 15 millions de jeunes filles sont mariées contre leur volonté. Chaque année, 15 millions de jeunes filles sont mariées avant d’avoir atteint l’âge de 18 ans.

Le fait de marier de force une jeune fille avec, dans la plupart des cas, un homme plus âgé a généralement pour conséquence des abus sexuels une grossesse précoce. Dans les pays situés au sud du Sahara, une fille âgée de 15 ans a 1 risque sur 40 de décéder des suites de son accouchement. Les chances de survies des enfants sont également étroitement liées à l’éducation de la mère.

Lorsque les filles quittent l’école trop tôt, ce qui est presque toujours le cas après que celles-ci ont été mariées, elles n’ont pas connaissances d’informations cruciales concernant par exemple la malaria, le HIV/Sida et le planning familial. Sans disposer d’une base pour une formation professionnelle, elles n’ont que très peu de chances d’échapper à la dépendance et la pauvreté.

Les jeunes filles doivent souvent vivre en tant que deuxième, troisième ou quatrième épouse, et ce même lorsque la polygamie est officiellement interdite. Entre les femmes règne souvent une hiérarchie stricte. L’épouse la plus jeune doit non seulement une obéissance totale à son mari, mais également aux épouses plus âgées. Les jeunes filles sont ensuite souvent contraintes d’effectuer les travaux les plus pénibles et ne reçoivent parfois même pas de quoi se nourrir suffisamment.