*** Nous travaillons actuellement à la traduction de notre site web. Merci pour votre patience! ***

Burkina Faso

Nos projets pour les droits, l'éducation et la santé humaine au Burkina Faso

Assurance maladie locale

L’assurance maladie introduite sous l’impulsion d’une initiative locale permet aux enfants issus de familles défavorisées de recevoir eux-aussi des traitements médicaux. L’idée que les enfants malades ou blessés puissent également bénéficier de traitements était jusqu’à présent loin d’aller de soi. 1079 enfants de l’école primaire profitent désormais de l’assurance maladie.

L’assurance maladie locale permet aux enfants des familles défavorisées de bénéficier eux-aussi de traitements médicaux.
Joseph Tougma, inspecteur scolaire et initiateur de l´assurance maladieJoseph Tougma, inspecteur scolaire et initiateur de l´assurance maladie

Pour leur développement, les enfants n’ont pas seulement besoin de protection et de soutien, mais également de soins préventifs. Le fait que les enfants malades ou blessés puissent bénéficier de traitements était jusqu’à présent loin d’aller de soi. Ils profitent désormais d’une assurance maladie locale. Les parents apportent une modeste participation financière,

SAIDA prenant en charge la plus grosse partie des frais. Ce système d’assurance permet aux familles défavorisées de pouvoir elles-aussi envoyer régulièrement leur enfant au dispensaire local sans craindre de ne pas être en mesure d’en assumer les frais.

La phase pilote du projet a permis en 2015 à 1079 enfants de l’école primaire de Gomboro de bénéficier de cette assurance. Les enfants sont traités gratuitement contre les blessures et les maladies les plus courantes (malaria, toux, maladies des bronches, maux de tête et de ventre). Un carnet de santé comportant toutes les informations relatives au développement a été établi pour chaque enfant. L’assurance prévoit également un contrôle médical annuel visant à assurer les traitements préventifs nécessaires. Ce suivi constitue également un moyen de contrôle sur la pratique de la mutilation génitale. Il peut aisément être étendu à d’autres communes.

Nous avons, en collaboration avec les représentants du dispensaire, évalué le montant de l’assurance à 7 euros par enfant pour la phase pilote 2015/2016. Ces frais comprennent l’achat de moyens auxiliaires et d’outils de diagnostiques.

Leave a comment

Make sure you enter all the required information, indicated by an asterisk (*). HTML code is not allowed.

Qui sommes-nous?

Pour en savoir plus sur nous SAIDA s’engage pour la mise en pratique des droits des enfants et des femmes dans les pays en voie de développement. La protection des enfants face à la mutilation sexuelle feminine et face au mariage précoce ainsi que l´éducation des filles, l´encouragement des initiatives féminines et l´amelioration de la santé reproductive sont nos priorités.

Contact

Notre compte

Souhaitez vous soutenir notre travail?
Faites un don à la Ethikbank

IBAN DE61 8309 4495 0003 0283 13 

PARTAGER